Prochaine réunion mensuelle GEG-GenHiLib le 13 novembre 2017

Jeu 29 Déc 2011, 08:11 par BernardF

Prochaine réunion mensuelle le 13 novembre 2017 à …

Commentaires: 0

L'Aquitaine en sabots

Lun 31 Oct 2011, 17:55 par BernardF

[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=48&u=16812117]


Commentaires: 0

La Sécheresse en France en 1724

Dim 28 Aoû 2011, 15:13 par BernardF

Commentaires: 1


Un cas de dissimulation de sexe pendant plus de cinquante ans au 17e siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un cas de dissimulation de sexe pendant plus de cinquante ans au 17e siècle

Message  Murielle MESTREAU le Sam 16 Nov 2013, 12:27

Bonjour Bernard,
Ma curiosité étant piquée j'ai voulu aller voir sur les registres,
mais malheureusement ils ne sont pas en ligne pour les communes
de St Martin de Sescas et Bazas... Dommage, j'aurais bien aimé
creuser cette anecdote...!
Savoir si il existe aujourd'hui des descendants et comment ils
prennent cette "affaire"...
Bonne journée,
Murielle
avatar
Murielle MESTREAU
Benevole
Benevole


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de dissimulation de sexe pendant plus de cinquante ans au 17e siècle

Message  tamisoles33 le Sam 16 Nov 2013, 08:03

Bonjour Bernard,
tout simplement inouï!!! C'était déjà le mariage pour tous,mais un peu cachéVery Happy
avatar
tamisoles33
Co-Administrateur
Co-Administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Un cas de dissimulation de sexe pendant plus de cinquante ans au 17e siècle

Message  BernardF le Ven 15 Nov 2013, 18:09

Nous sommes au 17e siècle et voici un cas absolument étrange de dissimulation de sexe par une jeune fille, qui depuis l’âge de dix-sept ans jusqu’à celui de soixante dix, a revêtu un costume masculin et exercé dans la ville de Bazas, où elle résidait de 1628 à 1681, les fonctions de valet dans plusieurs maisons bourgeoises, et en dernier lieu, pendant de longues années, celles de sacristain dans l’église Saint-Martin de Bazas.
Elle s’appelait Jeanne LESTANG. Elle se maria une première fois avec une fille du pays enceinte de six mois et qui plus tard eut un garçon auquel on donna le nom de LESTANG, selon les lois du mariage.
Cette première femme vécut 23 ans, et après sa mort, Jeanne LESTANG, cachant toujours son sexe, en épousa une seconde, avec laquelle elle vécut douze ans.
Le curé de Bazas, M. LAPRIE, fait remarquer que dans ces deux unions successives ces 3 femmes ont mené une vie absolument irréprochable et exempte de tous soupçons.
La supercherie ayant été découverte on ne sait comment, le curé de Saint-Martin, atterré de cette nouvelle, en informe aussitôt l’évêque de Bazas, Mgr Guillaume de BOISSONADE, lequel ordonne la séparation immédiate des époux et fait ensuite casser le mariage en cour de Rome. La justice s’en  mêle, mais comme la femme Jeanne LESTANG était âgée de 70 ans, elle ne poursuit pas l’affaire dont l’enquête est aussitôt abandonnée.

Source : AD33 (Revue Historique de Bordeaux, 3 e année – n°4 – juillet août 1910)

Partager: Cliquez ICI
avatar
BernardF
Administrateur
Administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum