Prochaine réunion mensuelle GEG-GenHiLib le 13 novembre 2017

Jeu 29 Déc 2011, 08:11 par BernardF

Prochaine réunion mensuelle le 13 novembre 2017 à …

Commentaires: 0

L'Aquitaine en sabots

Lun 31 Oct 2011, 17:55 par BernardF

[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=48&u=16812117]


Commentaires: 0

La Sécheresse en France en 1724

Dim 28 Aoû 2011, 15:13 par BernardF

Commentaires: 1


Les Poids publics...vous le saviez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Poids publics...vous le saviez ?

Message  Murielle MESTREAU le Mar 08 Juil 2014, 16:16

Bonjour à tout le groupe,
Je me suis intéressée aujourd'hui à un métier que je n'avais pas encore rencontré
lors de mes recherches : celui de receveur des Poids publics.
Voici ce que j'en ai relevé :

· AU BON TEMPS DE L'OCTROI ou du POIDS PUBLIC
Le poids public a été construit dans quasiment chaque ville et village de France. Son histoire est liée à un impôt de notre pays : l'octroi. Il consistait à taxer divers produits qui entraient dans les bourgs ou les agglomérations, en fonction de leurs poids. Il fallait donc peser, vin, bière, charbon, chaux, bestiaux de boucherie, poissons, minerais, huile, bois... A cet effet, durant le XIXème siècle, chaque municipalité fait bâtir à l'entrée de sa commune un petit édifice de plan carré ou hexagonal. Ce poids public, appelé aussi dans le jargon populaire, pont à bascule, dispose devant lui d'une plateforme de pesage. Ce tablier en fer accueille tous les véhicules à peser : charrettes, et plus tard, camions, voitures, wagonnets... Dessous, dans une fosse, un système complexe de leviers permet de peser le chargement. Le poids est directement affiché sur un cadran à l'intérieur de la construction. C'est un officier assermenté, le peseur, qui s'occupe de l'opération et délivre des bons de pesage. Il fait passer le véhicule en charge puis à vide, la différence donnant la quantité de marchandise livrée... Avec la suppression de l'octroi en 1943, les poids publics perdront petit à petit de leur importance. Ils seront cependant encore largement utilisés, en libre-service, par de nombreux corps de métiers : les vignerons pour peser leurs vendanges, les bûcherons, leurs stères de bois, les maçons, leur sable, etc... D'autres ponts à bascule seront même construits près des marchés ou des champs de foire pour estimer les animaux vendus, les cargaisons de fruits et de légumes... Toutes ces installations typiques deviendront obsolètes avec l'augmentation du tonnage transporté par les camions et l'installation de nouveaux engins de pesage dans les entreprises. Source : Le petit bâti - Sud de la France - Hubert Delobette

A Libourne, il existe la rue du Poids Public aux Dagueys entre la rue des Dagueys et la rue de l’Industrie.
Bon, il ne me reste plus qu'à aller visiter cette rue pour voir s'il existe un vestige de cet ouvrage...
Bonne journée à toutes et tous,
Murielle
avatar
Murielle MESTREAU
Benevole
Benevole


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum